Rendez-vous culturels

Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0



Société Pierre Bardou-Job et exposition universelle de 1900

 

 

Chargée du façonnage des papiers à cigarettes Job à Perpignan, la société Pierre Bardou-Job établit une notice destinée aux jurés de l’exposition universelle de Paris en 1900. Cette notice publicitaire comprend plusieurs parties, dont un historique attribuant à Jean Bardou la création de la marque en 1838, ainsi qu’une seconde partie amplement consacrée aux sociétés existantes, l’une liée à la fabrication du papier - société  Bardou-Job et Pauilhac - siégeant à Toulouse, et l’autre destinée au façonnage - société Pierre Bardou-Job - siégeant à Perpignan.

La fabrication du papier s’effectue ainsi en copropriété aux trois usines de la Moulasse, de l’Arial et de Lacour, situées en Ariège, et le façonnage des papiers Job, à l’usine située 13 rue Saint-Sauveur à Perpignan. La société Pierre Bardou-Job demeure propriétaire des marques de fabrique, tandis que la société Bardou-Job et Pauilhac demeure pour sa part gérante des papeteries et de la commercialisation des produits manufacturés. La dernière partie de la notice est enfin consacrée à l’action sociale de la société Pierre Bardou-Job à Perpignan, employant en moyenne, selon cette notice, 500 ouvriers et ouvrières dans l’industrie du façonnage.

On notera en définitive les thèmes récurrents relatifs à l’origine de la marque Job, régulièrement discutée par les deux branches, aînée et cadette, de la famille Bardou, mais surtout la répartition des tâches entre les sociétés de fabrication du papier Job, vérifiable par les actes notariés passés en Ariège, à Perpignan et à Toulouse. Par comparaison avec l'acte de partage intervenu en 1892 et concernant ces deux familles, se profile dès lors un essor rapide des entreprises et notamment du patrimoine papetier, lié à la création récente des deux sociétés ainsi documentées.

Edwige PRACA

 

Document

Société Pierre Bardou-Job

Notice pour MM. les Jurés de la classe 92 de l'Exposition Universelle de 1900

"La fabrique du papier à cigarettes « JOB » remonte à 1838 et Perpignan devait être naturellement le siège de cette industrie. Notre voisine, l’Espagne, avait en effet, jusqu'en  1838, le monopole de la fabrication d'un mauvais papier à cigarettes, qui petit à petit pénétra en France par les passages des Pyrénées-Orientales et donna lieu à une assez faible importation par les soins d’une maison de roulage perpignanaise. M. Jean Bardou eut la pensée de fabriquer en France, mais dans de bien meilleures conditions, ce qu’on recevait d’Espagne, et après divers tâtonnements arriva à créer à Perpignan, non seulement une maison, mais, encore une industrie dont la France fut dotée par lui. De même à l'autre extrémité du territoire, Boulogne-sur-Mer, après avoir apporté les plumes en fer dont l'Angleterre avait eu longtemps le monopole, a fabriqué à son tour et par plusieurs maisons puissantes a disputé victorieusement le marché français à la nation voisine.

L'Espagne aujourd'hui achète notre papier à cigarettes ; ce qui se fabrique chez elle ne peut soutenir la comparaison.

Et l’industrie dont la France est redevable au fondateur de la maison Bardou-Job étend son action sur le monde entier.

M. Jean Bardou donna à ses produits la forme de petits portefeuilles sur la couverture desquels il imprima en or, sur fond noir, d'un côté une vignette formée d'arabesques, et de l'autre les initiales J.B. qu'il sépara par un losange : J ◊ B. Le public prit le losange pour un O et fut le parrain du papier accueilli avec tant de faveur et qui s'appelle désormais le papier JOB.

Toutes les formalités légales exigées pour les brevets et marques de fabrique ont toujours été scrupuleusement remplies pour la sauvegarde d’une création de cette importance ; mais de plus M. Pierre Job, fils du fondateur, a obtenu par décret en date du 2 janvier 1878, le droit d'ajouter à son nom celui de JOB, de façon que son nom patronymique fut désormais « Bardou-Job ». C'est ce nom patronymique, transmis à ses héritiers, qui forme la raison sociale sous laquelle ceux-ci continuent l'oeuvre « Pierre Bardou-Job ». La Société, formée au décès du père survenu le 24 février 1892, comprend :

M.M. Justin Jean-Pierre Bardou-Job ;

Ducup de Saint-Paul, époux Camille Bardou-Job ;

Jules Pams, époux Jeanne Bardou-Job.

La Société a son siège à Perpignan, 13, rue Saint-Sauveur, où sont réunis les ateliers de fabrication, fournissant à la consommation de la France de l'étranger une moyenne journalière de Trois cent cinquante mille (350 000) cahiers de papier à cigarettes JOB.

La marque JOB est la propriété exclusive de la maison Pierre Bardou-Job. Celle-ci a de plus la propriété exclusive de la marque BOJ (pour la Russie).

La maison ne possède pas seulement ces deux marques, dont elle a confié l'exploitation générale par la vente de ses produits à la maison J.Z. Pauilhac, de Toulouse ; elle fabrique de plus son papier Vergé-Job, et peut ainsi être assurée que le papier qu'elle livre à son immense clientèle est toujours par sa fabrication irréprochable et la sélection scrupuleuse des matières premières, à la hauteur de sa réputation universelle.

La fabrication de ce papier se fait à l'usine de la Moulasse, copropriété des deux familles Pierre Bardou Job et J.Z. Pauilhac. Deux autres usines, situées comme la Moulasse, sur la rive gauche du Salat (Ariège), l'usine de l'Arial en aval, l'usine de Lacour, récemment achetée, en amont, sont la co-propriété des deux familles.

Les intérêts de la fabrication, qui utilise trois machines à papier, devenant de plus en plus considérables, les deux familles ont fondé, pour cette fabrication, une société en nom collectif, dûment publiée, sous la raison sociale « Bardou-Job et Pauilhac » dont le siège est à Toulouse, la maison Pauilhac en ayant la gérance.

Cette Société de fabrication de papier demeure absolument distincte de la société Pierre Bardou Job, dont le siège est à Perpignan, et qui transforme en cahiers de papier à cigarettes, sous les marques dont elle a la propriété exclusive, les rames spécialement fabriquées pour elle par les usines communes aux deux maisons.

C'est ce qui explique que la maison Bardou-Job et Pauilhac, qui fabrique le papier, ait exposé à la classe 88, tandis que la maison Pierre Bardou-Job, transformant à Perpignan le papier en cahier JOB expose à la classe 92.

Depuis sa création, l'industrie fondée par M. Jean Bardou, n'a cessé de se développer : elle compte aujourd'hui soixante deux (62) années d'une existence prospère. L'outillage a été complètement transformé depuis la fondation de la Société actuelle, qui produit elle-même l'électricité qu'elle emploie dans ses vastes locaux.

La Société se fait un devoir, à l'exemple de feu M. Pierre Bardou-Job de reconnaître largement le travail et le dévouement des personnes qui lui donnent leur concours. Elle augmente les salaires des plus méritants, donne à d'autres des gratifications annuelles et récompense les ouvriers ou ouvrières, qui se sont distingués dans l'année, par des distributions de livrets sur la caisse d’épargne.

Le personnel ne varie pour ainsi dire pas.

M. François Lavail est attaché à la maison depuis de très longues années et a déjà obtenu en 15 ans, vingt-et-une distinctions - notamment, en 1889, une médaille d'argent à l'Exposition Universelle de Paris, et, en 1894, la médaille d'honneur du travail décerné par M. le Ministre du commerce et de l'industrie (30 ans de service).

M. Joseph Llinas, comptable, a 19 ans de service, Pagès 33 ans, Drogué, 15 ans, Coteil, 15 ans. Plusieurs ouvriers ont plus de 31 ans de service et plusieurs ouvrières ont de 20 à 25 ans de service.

Le détail des récompenses, très long, est annexé à cette notice.

La maison emploie en moyenne 500 ouvriers ou ouvrières.

Elle a obtenu 450 médailles ou diplômes de premier mérite. Elle a été hors-concours à l'exposition universelle de Paris 1889, elle est hors-concours à l'exposition actuelle, étant dirigée par M. Justin Bardou-Job, membre du jury, officier d'Académie, chevalier de la Légion d'Honneur".

 

Sources

Société Pierre Bardou-Job, Notice pour MM. les Jurés de la classe 92 de l'Exposition Universelle de 1900, 3 p. imprimées.

Pour en savoir plus

PRACA Edwige, "Le partage de l'industrie du papier Job en 1892", site Amis des Bardou, rubrique Articles - Bardou-Job.

PRACA Edwige, "Perpignan à l'ère industrielle : l'exemple du papier à cigarettes Job, XIXe-déb.XXe s.", in Perpignan une et plurielle, Ville de Perpignan, éd. Trabucaire, Perpignan, 2004, p.154-176.