Rendez-vous culturels

BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0



Georges Marsan (1905-1979), président de la société Job de 1943 à 1976

 

Né à Toulouse le 26 mai 1905, Georges Marsan est le fils de Jules Marsan, professeur puis doyen de la Faculté de Lettres de Toulouse et de Geneviève Pauilhac[1]. Unique descendant mâle de la dynastie Pauilhac à la troisième génération, il devient à son tour président de la Société Job de 1943 à 1976.

 

Filiation et présidence

Par sa mère, Georges Marsan est le petit-fils de Léon Pauilhac (1828-1890) qui fut négociant en papier à cigarettes Job ; il est neveu du négociant Georges Pauilhac (1871-1959), et de Juliette Pauilhac épouse d’Antoine Calvet (1861-1938), qui fut président du conseil d’administration de la Société Job de 1913 à son décès en 1938.

Après des études de droit et à l’Ecole Libre des Sciences Politiques de Paris, il entre en 1926 à la Société Job, à l’âge de 21 ans. Il est dès lors officiellement présenté comme le promoteur et l'animateur de la nouvelle papeterie des Sept-Deniers, construite à Toulouse de 1929 à 1931 sur les plans des architectes Thuriès[2].

Secrétaire général de 1930 à 1937, puis directeur des papeteries, sa carrière est momentanément interrompue par la guerre. Blessé et fait prisonnier, cité à l'ordre de l'armée et décoré de la Croix de Guerre avec palmes, il est libéré quelques mois plus tard.

Rendu à la vie civile, le conseil d'administration le porte en 1943 à la présidence de la Société Job, où il demeure durant 33 ans. Atteint par la limite d'âge en 1976, il renonce à son mandat tout en conservant son poste d'administrateur et en recevant du conseil d'administration, le titre de président d'honneur.

 

Capitalisme familial et société en mutation

Marquant durant de longues décennies l’existence de la société Job, Georges Marsan a vécu les grandes mutations économiques et sociales de son temps, depuis la mise en application des assurances sociales obligatoires aux salariés de l’industrie (1930), jusqu’aux grèves de 1968 et à tous les mouvements du syndicalisme ouvrier.

Rompu aux problèmes techniques de la profession, vice-président du Syndicat des Fabricants de Papiers du Midi, Georges Marsan a participé aux Etats-Unis à plusieurs missions de papetiers français. Lieutenant-colonel du cadre de réserves, il a été élevé au grade d’officier de la Légion d'Honneur à titre militaire.

Marié en 1930 et divorcé en 1943 de sa cousine Marcelle Pauilhac, fille de Georges Pauilhac, remarié à Toulouse en 1946[3], il est représentatif du grand capitalisme familial. En 1971, les familles Marsan, Pauilhac et Calvet de Toulouse détiennent en effet 22 285 actions sur les 50 000 actions de la société Job.

Décédé à Toulouse le 23 mai 1979, Georges Marsan a pour successeur Paul Jeanbrau, allié à la lignée Bardou-Job de Perpignan, devenu à sa suite président-directeur-général de la S.A. Job.

Edwige PRACA



[1] Archives municipales de Toulouse, 1E621, 26 mai 1905 : acte de naissance de Georges Léon Emile Marsan, fils de Jules Ferdinand Joseph Marsan et de Jeanne Marie Georgette Geneviève Pauilhac. La famille composée des frère et sœurs Pauilhac est alors domiciliée 74 boulevard de Stasbourg pour Jules Marsan et Geneviève Pauilhac, et  72 boulevard de Stasbourg à Toulouse pour Georges Pauilhac et pour Antoine Calvet, époux de Juliette Pauilhac.

[2] Usine édifiée sur les plans des architectes Antoine et Pierre Thuriès in Le Quentrec Yann et Stéphanie Benson (dir.), Un Job pour la vie, 2005, p.171, d’après Cahiers Job, n°11, 1954.

[3] Georges Marsan est le père d’Yvonne Marsan, épouse de Philippe Bouvyer.

 

Sources

Archives privées : « Lettre d’information n°61 », Société Job, septembre 1979.

Archives privées : Répartition des actions Job, mai 1971.