Rendez-vous culturels

Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0



Vie quotidienne en 1943 : difficultés du personnel de la société Job

 

Assemblée Générale de la Société Job - Compte rendu - 1943

 

Le 22 septembre 1943 se tient à Toulouse, sous la présidence de Georges Marsan, une réunion du conseil d’administration de la Société Job. Parmi les différents points à l’ordre du jour figure la situation du personnel des établissements de Toulouse et de Perpignan, témoignant des difficultés de la vie quotidienne amplifiées par la guerre, source d’une augmentation générale du coût de la vie.

La papeterie des Sept Deniers de Toulouse et la manufacture de confection de papier à cigarettes de Perpignan continuent alors de fonctionner, mais le texte reflète la situation de pénurie alimentaire et d’inflation galopante de la période. Demeurant bénéficiaire pour le premier semestre de l’exercice 1943, la société énumère les initiatives prises pour atténuer ces difficultés.

De cet extrait de document, on retiendra les solutions apportées au ravitaillement en période de crise alimentaire et l’anticipation d’une hausse légale des salaires. A Perpignan, la société a procédé à l'acquisition de terrains au mas Picas destinés au maraîchage, et à la création d'une coopérative. A Toulouse, elle a également présidé à la fondation de jardins ouvriers.

Au plan financier, émerge une réduction des inégalités existant historiquement entre les entreprises de Toulouse et Perpignan, tandis que les inégalités salariales entre personnel masculin et féminin sont maintenues, malgré une hausse des salaires féminins. Jean Déthieux, directeur général de la société Job, est chargé de la mise en application de ces mesures ponctuelles.

Edwige PRACA 

 

DOCUMENT 

Situation du personnel de la société Job – 1943

 

« La question qui préoccupe le plus, à l'heure actuelle, la Direction de la Société, est celle du personnel. Avant-guerre, l'entrée dans nos usines et ateliers était recherchée, en raison d'une part, de la stabilité des emplois et d'autre part, des salaires qui étaient convenables et même supérieurs à ceux des industries régionales. Pendant la guerre, aucune gêne sérieuse n'est survenue au point de vue de la main-d'oeuvre.

Depuis la guerre, on peut admettre, bien que les indices du coût de la vie ne soient plus publiés, que les prix de la vie courante ont au moins doublé. Or, le pouvoir d'achat des ouvriers est loin d'avoir augmenté dans la même proportion. À Perpignan, la hausse des salaires pour les ouvriers ordinaires a été de 14 %, pour les spécialistes de 15 % et pour les femmes de 26 %. À cela, il faut ajouter diverses gratifications accordées au personnel et, en outre, les efforts importants, réalisés par la Société, au point de vue du ravitaillement. C'est ainsi que la Société a acheté les terrains de Mas Picas, qui sont très fertiles et procurent au personnel de l'usine de Perpignan un appoint important en légumes. Il a également été créé une Coopérative.

À Toulouse, les salaires ayant toujours été inférieurs à ceux de Perpignan, la Société a dû consentir une hausse supérieure. Mais il faut retenir à l'avantage du personnel de Toulouse que la durée moyenne du travail est supérieure à celle de Perpignan, 40 heures contre 30 heures. Notre société a également procédé à Toulouse à la création de jardins ouvriers, mais, en raison de la sécheresse particulièrement grande cette année, les résultats n'ont pas été, jusqu'à présent, très favorables.

Malgré l'annonce d'une augmentation légale des salaires aucune mesure n'a encore été prise, sauf dans la métallurgie, et la situation du personnel ouvrier devient de plus en plus précaire. Aussi, malgré les difficultés industrielles éprouvées par notre société, celle-ci ne doit pas se désintéresser du sort de son personnel et, tant par devoir d'humanité, que dans son intérêt, doit prendre d'ores et déjà et sans attendre le relèvement légal des salaires, une initiative généreuse en faveur de son personnel. C'est pourquoi M. Déthieux propose au Conseil les mesures suivantes :

1° - Attribution à compter du 1er octobre prochain d'une indemnité mensuelle de vie chère de 100 fr. par mois pour les femmes et 150 fr. pour les hommes, à valoir sur l'augmentation générale éventuelle des salaires. Pour le personnel payé à l'heure, cette indemnité sera payée à raison de 1 franc par heure pour les hommes et 0 Fr 60 pour les femmes. 2° - Constitution d'un fonds annuel de 100 000 Frs. pour être réparti entre ceux des collaborateurs de la Société, dont la situation est la plus intéressante. 3° - Un crédit de 400 000 Frs. pour faciliter le ravitaillement particulièrement à Toulouse. 4° - Un alignement des traitements des employés de la Direction Générale.

Le Conseil d'Administration, à l'unanimité, accepte les propositions présentées par M. Déthieux et lui donne tous pouvoirs pour les réaliser, espérant qu'un retour rapide à une activité normale permettra d'éviter que ces mesures, qui s'imposent, n’aient de répercussions fâcheuses sur les bénéfices de la Société et les distributions de l'an prochain ».

 

Pour en savoir plus

PRACA Edwige, "Jean Déthieux (1901-1965), Directeur Général de la Société Job", site Amis des Bardou, rubrique Articles, partie Bardou-Job.