Rendez-vous culturels

BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


BARDOU-JOB

"Société Bardou-Job et Pauilhac - Statuts de 1897" - Cf rubrique Articles/Bardou-Job.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


SAN MARTI

"Pierre Bardou-Job - Exportation de faïences San Marti en Amérique du Nord" - Cf rubrique Beaux-Arts/Arts graphiques


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0



Festivités de mariage entre Marguerite Pelet et Marcel Holtzer - 1896

 

En 1896 à l’ancienne abbaye Saint Michel de Cuxa, près de Prades, sont célébrées les festivités du mariage de Marguerite Pelet, fille du directeur des hauts fourneaux de Ria (Pyrénées-Orientales) avec Marcel Holtzer, maître de forges à Unieux (Loire). Descendant et actionnaire de puissantes compagnies minières et métallurgiques, dont la société Jacob Holtzer et Cie, Marcel Holtzer est propriétaire d’importantes mines de fer dans l’arrondissement de Prades, ainsi que des hauts fourneaux de Ria.

 

Marcel Holtzer - Maître de forges

L’ancienne abbaye Saint Michel de Cuxa est la propriété de la lignée Holtzer par l’adjudication qui lui en a été faite en 1883, au préjudice du maître de forges Rémi Jacomy. Ce dernier en avait fait l’acquisition en 1862, alors qu’il était promoteur des hauts fourneaux de Ria et premier associé du maître de forges Jacob Holtzer. Nationalisée à la Révolution française et restaurée à compter du Second Empire, l’ancienne abbaye bénédictine devient donc, à la fin du XIXe siècle, l’une des demeures de prestige de la grande bourgeoisie industrielle.

A noter

Demeurée veuve, Marguerite Holtzer (1877-1964) contracte en 1919 un second mariage avec Jules Pams (1852-1930), ministre de l'Intérieur, veuf pour sa part de Jeanne Bardou-Job (1868-1916).

Du premier mariage entre Marguerite Pelet et Marcel Holtzer est issu un fils, René Holtzer (1899-1984), qui contracte pour sa part mariage en 1922 avec Magdeleine Colas (1903-1996), fille du maire de Deauville.

E. PRACA 

 

Document

Article intitulée : « Ria – Hyménée »

Journal Le Canigou - Samedi 22 août 1896

 

« Jeudi matin, à 9 heures et demie a été célébré à la mairie de notre commune le mariage de Mlle Marguerite Pelet, fille de M. Emilien Pelet, directeur des mines, hauts fourneaux et forges de Ria, avec M. Marcel Holtzer, maître de forges à Unieux (Haute-Loire).

Les témoins de la mariée étaient : MM. Paul Duthu, ingénieur en chef des aciéries d’Unieux, oncle de la future, et le Dr Marie, conseiller général du canton de Prades, chevalier de la légion d’honneur, ami de la famille.

Ceux du marié étaient : MM. Paul Ménard-Dorian, ancien député, maître de forges à Unieux, et Charles Mourier, maître des requêtes au Conseil d’Etat, beau-frère du futur.

Il est neuf heures et demie précises, lorsque, sous une pluie fine, le cortège nuptial quitte la maison artistement décorée de M. Pelet pour se rendre à la mairie. Pendant tout le parcours, les ouvriers de l’usine font éclater des bombes en signe de réjouissance ; il en est de même durant la célébration du mariage. Les formalités accomplies, M. Luc Salgas, adjoint au maire, adresse aux nouveaux époux ses meilleurs souhaits de prospérité et de bonheur.

Malgré le mauvais temps, la population entière de Ria stationne sur la place de la mairie, et, lorsque la nouvelle mariée apparaît au bras de M. Holtzer, un murmure de respectueuse admiration s’élève spontanément de cette foule.

Le mariage religieux a eu lieu immédiatement après au domicile de M. Pelet ; c’est M. Fermaud, pasteur protestant, ami de la famille, qui a béni l’union des nouveaux mariés.

Cette cérémonie terminée, le cortège quitte Ria et se rend, toujours sous la pluie, à l’ancienne abbaye de Saint-Michel de-Cuxa, propriété de M. Holtzer, où doivent avoir lieu le repas de noces et le bal offert aux invités.

Nous avons remarqué dans le cortège, le haut personnel des diverses usines de la maison Jacob Holtzer et Cie, les familles Marie, de Gelcen, Izos, Rouflay, Balalud de Saint-Jean, Séguy, de Prades, Papinaud, gouverneur de Taïti, etc.

C’est à trois heures de l’après-midi, aussitôt après le départ de M. et Mme Holtzer, que l’on commence à danser.

Le bal, interrompu par le dîner, servi par M. Carbonell, le Vatel de Perpignan, reprend de plus belle la nuit, et, lorsqu’à 9 heures nous arrivons à Saint-Michel, la fête bat son plein.

Mme et M. Pelet font les honneurs de leurs salons avec une grâce exquise et une amabilité parfaite.

Dans un salon d’une élégante simplicité, invitées et invités, très brillants, dansent avec entrain, tandis qu’au dehors, dans les branches des aulnes formant avenue, se balancent des lanternes vénitiennes.

Le temps semble s’être mis au beau lorsque nous rentrons à Prades. Il ne pleut plus. Cependant, le vent qui souffle encore, l’obscurité qui est très grande, rendraient presque sauvage et feraient croire encore inhabitée cette vallée, si, de loin en loin, comme un écho, quelques notes échappées aux violons des artistes ne venaient nous dire que l’on est en fête cette nuit dans l’ancienne abbaye de Saint-Michel de Cuxa et qu’il est de notre devoir de faire des vœux de bonheur pour les nouveaux mariés ».

 

Pour en savoir plus

PRACA E., "Les Pams, une "notable famille de commerçants roussillonnais", XVIIIe-XXe s", La Clau n°1, Perpignan, 1998, p.63-94.

PRACA E., SOUCHE M., « Industrie métallurgique et protestantisme : l’exemple des hauts-fourneaux de Ria 1859-1909 » in : Acteurs, tendances et contestations de l’économie contemporaine en Méditerranée Occidentale (XIXe-XXe siècles), Domitia n°5, Université de Perpignan, octobre 2004, p. 73-107.

PRACA E., « Contribution à l’histoire des biens meubles et immeubles de l’abbaye St Michel de Cuxa (vers 1750-vers1950) », Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, Prades, juillet 2005, p. 89-102.

PRACA E. « La vente de l'hôtel Pams en 1946 », site Amis des Bardou, rubrique Alliés et consorts.