Rendez-vous culturels

Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0


Article François PAMS

Article "François PAMS - 1822-1883 – Branche des PAMS d’Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


PERSONNEL USINE BARDOU

Article : "Personnel ouvrier - Usine Bardou - Perpignan - 1928". Cf rubrique Articles/Bardou.


Article Gaston PAMS

Article : "Gaston Pams - 1854-1931 - Branche des Pams d'Argelès-sur-Mer" - Cf rubrique Alliés-Consorts.


A LIRE

"Joseph Bardou et fils, entreprises de papier à cigarettes à Perpignan" - Cf rubrique Articles/Bardou


0



Les Pams de Prades : une importante lignée d’industriels et négociants

 

Il existe à Prades, sous-préfecture des Pyrénées-Orientales, un château transformé en hôtel de ville. Pour éviter toute confusion, il s'agit de noter que celui-ci ne fut pas propriété de Jules Pams, ministre sous la IIIe République. Son origine doit être recherchée dans le réseau d’alliances constitué par une autre branche de la dynastie Pams, et établi avec les Lafabrègue de Prades et la brillante lignée des Cros de Barcelone.

Un réseau d’affaires pradéen et catalan

Pour mémoire, alliée aux Porta, une première génération des Lafabrègue comprenait le banquier Eugène Lafabrègue et son épouse Cécile Porta, de Prades. La seconde génération était en particulier composée d’Alfred Lafabrèque époux de Marie des Anges Cros, de Barcelone. A la troisième génération, Gabrielle Lafabrègue, née en 1895 à Prades, épousait à Montreux (Suisse) Alfred Rotge en 1919. Sa soeur Anne-Marie dite Anita, née en 1898 à Prades, épousait dans cette ville en 1923 Edmond Pams, négociant en vins.

Il convient dès lors de s’arrêter sur cette lignée des Pams, initialement d’origine port-vendraise. Edmond Alfred Pams, négociant en vins, se rattache par une branche lointaine (XVIIIe siècle) à la lignée des Pams fixée à Port-Vendres au tournant de la Révolution française. Cette dernière lignée est surtout connue par le négociant Jules Pams, époux en 1888 de Jeanne Bardou-Job et, en secondes noces, de Marguerite Pelet, veuve du maître de forges de la Loire et des Pyrénées-Orientales Marcel Holtzer (1919).

Toutefois au début du XIXe siècle, la branche conduisant à Edmond Pams a pour sa part produit une descendance différente, à commencer par deux généra­tions de tonneliers, dont Pierre Antoine Joseph Pams, établi à Port-Vendres, et son fils Jean Joseph Dominique Pams (1834-1882), né à Port-Vendres et décédé à Perpignan. C’est à leurs successeurs que revient la propriété du « château Pams », situé dans la ville de Prades.

Pierre Pams époux de Marie Rose Hermitte


Magasins Pierre Pams - Perpignan

Magasins Pierre Pams - Perpignan


Pierre Pams, né en 1863 à Port-Vendres, fils du précédent, tôt venu à Perpignan, se distingue ensuite par son activité dans le négoce des vins en gros. Vers 1891, il fonde ainsi une maison qui ne tarde pas à prendre une certaine importance, et dont l’essor apparaît croissant. Au début de 1900, après le décès de François Vidal, il se rend en effet acquéreur du fonds de vins en gros que ce dernier avait créé en 1873.

A la tête de ces deux maisons réunies, Pierre Pams, qui fait connaître sa firme, acquiert une notoriété dans les principaux centres de commerce vinicole de France et à l’étranger. Vers 1912-1913, celle-ci est classée comme l’une des premières maisons de commerce des vins du Midi de la France. Dans le cadre de ces activités, Pierre Pams remplit en outre pendant plusieurs années les fonctions de trésorier puis de vice-président de la Chambre syndicale des vins en gros des Pyrénées-Orientales.

Parallèlement, le négociant devient entre­preneur : investissant dans le secteur de l’industrie vinicole, il crée à Lézignan (Aude) une impor­tante usine dont l’objet principal est l’extraction « par des procédés scientifiques », de l’alcool, des tartres et produits issus « des marcs de vendanges fraîches ». Cet établissement dont l’outillage est constamment perfectionné, lui permet de traiter en quelques mois, plusieurs milliers de tonnes de marc et devient également l’un des plus importants du Midi. Dans ce cadre, est fondée en 1913 la société Distillerie Nouvelle de Lézignan (Aude), dont l’objet est le commerce et la trans­formation des produits et sous-produits de la vigne et tous commerces similaires. Deux cents parts de fondateur sont attribuées à Pierre Pams, lui donnant droit à 40% sur les bénéfices, au terme des prélèvements légaux.

Edmond Pams époux d’Anne Marie Lafabrègue

En-tête Centralisation Viticole - Pams

En-tête Centralisation Viticole - Siège à Perpignan


Négociant en vins, Pierre Pams a pour descendant son fils Edmond, né en 1892 à Perpignan. Domicilié à Paris, diplômé d’études supérieures de commerce, celui-ci est adminis­trateur de sociétés dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales. Négociant en import-export, directeur de la Distillerie de Lézignan (1911-1920), admi­nistrateur à Perpignan de la puissante société de Centralisation Commerciale Vinicole, il devient membre du comité international des vins et spiritueux à compter de 1920, vice président de la Confédération du Commerce des vins des régions viticoles à compter de 1930, membre la commission de cotation des vins, conseiller au commerce extérieur de la France. Il épouse en 1923 Anne Marie Lafabrègue dite Anita, petite-fille de l’industriel en produits chimiques Amédée Cros. Celle-ci décède à Paris en 1954.

A Barcelone pour sa part, la transmission des pouvoirs se fait par la branche masculine des Lafabrègue. Charles Lafabrègue, beau-frère d’Edmond Pams et petit-fils de l’industriel Amédée Cros, devient à son tour président de la chambre de commerce française de Barcelone, puis président de 1959 à 1962 de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie Françaises à l’Etranger (UCCIFE), fondée en 1907. Le réseau reposant sur la trilogie : industrie chimique, viticole et bancaire, demeure donc efficient jusqu’aux années 1960.

Pierre Pams époux de Gilberte Suzanne Guichard

Du côté des Pams, de l’union d’Edmond Pams avec Anne-Marie Lafabrègue est né en 1924 à Perpignan, Pierre Pams (1924-2012), industriel domicilié à Barcelone. Pierre Pams a poursuivi ses études à l’école Bossuet, aux lycées Montaigne et Janson ­de-Sailly puis à la faculté de droit de Paris. Il est diplômé de l’Ecole libre des sciences politiques et licencié en droit. Sa carrière procède d’une double trajectoire, liée à la fois à sa filiation paternelle en France et maternelle en Catalogne.

Par son ascendance paternelle, Pierre Pams est en effet d’abord secrétaire de direction (1947) puis administrateur-directeur général adjoint (1950) puis P.D.G. (1959-1965) de la société de Centralisation Commerciale Vinicole à Perpignan, au capital de 3 millions de francs. En 1949-1950, il est également directeur général adjoint de la société Morel et Lefort. Par son ascendance maternelle, il devient en 1964, P.D.G. de la General Alimenticia y Dietetica S.A., société associée à la Générale alimentaire. En 1967, il est nommé administrateur puis en 1973, membre du comité exécutif du conseil d’adminis­tration de la S.A. Cros-Barcelone. Vice-président (1963), président (1971) puis président d’honneur (1976) de la Chambre de commerce française de Barcelone, il devient également conseiller du commerce extérieur de la France en 1972. Décédé en 2012, il est inhumé à Prades.

A noter qu’en 1949, Pierre Pams a épousé à Neuilly-sur-Seine, Gilberte Suzanne Guichard, fille de Gratien Guichard, président et actionnaire majoritaire de la Banco Nacional de Mexico. Originaire de Digne, celui-ci est l’un des derniers représentants des Barcelonnettes qui ont fait fortune au Mexique. En le rattachant aux anciennes colonies de l’Amérique centrale, cette union donne ainsi une dimension supplémentaire au capitalisme régional.

Conclusion

En conclusion, fleuron patrimonial des Pyrénées-Orientales, le château Pams de Prades n’appartient pas à la série des châteaux érigés par les industriels papetiers Bardou, Bardou-Job et leurs alliés. Il demeure toutefois un site emblématique issu d’un réseau relationnel associant trois familles : les Cros, Lafabrègue et Pams (autres que Jules Pams), représentant ensemble les activités bancaire, viticole et chimique développées en Languedoc-Roussillon et Catalogne, et dont l’importance apparaît, également, essentielle dans l’histoire régionale, mais aussi nationale et transfrontalière.

Edwige Praca

 

Sources et bibliographie

Extrait de : PRACA Edwige, « Réseaux de pouvoirs transfrontaliers aux XIXe et XXe siècles : le cas des Pyrénées-Orientales », SASL des Pyrénées-Orientales, 116e volume, Perpignan, 2009, p.74-80. Mise en ligne site Edwige-Praca.fr, rubrique Catalogne.